cadre   - Nous sommes le Mardi 11 Avril 2017 et il est 17:17
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Psycyclette 2015 Le 17 juin 20215

 

Psycyclette est un rallye cycliste organisé par l’Unafam où deux équipes partant d’Abbeville et de Toulouse se rejoindront à Paris pour faire entendre la voix des personnes atteintes de troubles psychiques et de leurs proches.

Cliquer sur l'image pour en savoir plus



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


SCHIZOPHRENIE: LES PROCHES SOUFFRENT AUSSI 14/06/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

SCHIZOPHRENIE: LES PROCHES SOUFFRENT AUSSI

Il faut souvent de longues années pour obtenir une prise en charge de la schizophrénie et éventuellement une hospitalisation. Une situation souvent difficile pour le malade mais aussi pour sa famille.

Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Le 04/03/2015, mis à jour le 07/04/2015

C'est le cas d'Aïcha, dont le fils est schizophrène depuis plus de dix ans. Elle se confie.Cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.allodocteurs.fr/maladies/psychiatrie/schizophrenie/schizophrenie-les-proches-souffrent-aussi_15744.html

 Schizophrénie : les proches souffrent aussi

En France, seul un tiers des malades schizophrènes est stabilisé avec un suivi régulier et un traitement médicamenteux à vie.

Hallucinations, délires, comportement fluctuant... Environ 600.000 Français souffrent de schizophrénie mais plus de la moitié n'en ont pas conscience. Cette pathologie complexe se déclare en général chez le jeune adulte, la plupart du temps entre 15 et 25 ans, et se manifeste de façon très variable d'un individu à l'autre.

Ces dernières années, les progrès de la prise en charge clinique et sociale ont permis une amélioration du pronostic. Mais cette maladie psychiatrique, loin d'être rare, perturbe beaucoup les proches qui souffrent eux aussi.

En savoir plus sur la schizophrénie



- Imprimer cette info

PSYCHOLOGUES HOSPITALIERS: un travail en équilibre 10/06/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In LE CERCLE PSY le Journal de toutes les psychologies

Par Anne-Claire Thérizols 24/10/2013

Psychologues hospitaliers : un travail en équilibre

Si la fonction hospitalière met en partie le psychologue à l’abri des aléas 
du libéral, elle n’est pas pour autant un long fleuve tranquille. Elle impose 
de trouver et parfois de défendre rudement sa place dans un milieu médical 
pas toujours accueillant…

Malgré des besoins grandissants en psychologues hospitaliers, dus notamment au développement des services de gérontologie ou de soins palliatifs, la crise n’autorise pas, pour l’heure, un réel développement de cette fonction. Les psychologues hospitaliers se trouvent encore en minorité dans une institution qui, pour sa survie financière, centre ses dépenses en ressources humaines sur « l’essentiel » : les médecins et les infirmiers. Il est impossible de connaître le nombre exact de postes existants, beaucoup de psychologues hospitaliers exerçant à temps partiel et la direction des hôpitaux les comptabilisant en Équivalent Temps Plein (ETP). Selon ce comptage d’une fiabilité relative, les services psychiatriques totaliseraient plus de 3 150 postes, les autres services, tout cumulé, variant de 600 à 700 postes.


                                                                                                                                                                                                                                                        Consultez le sommaire du magazine Qui sont (vraiment) les psychologues ?

Malgré des besoins grandissants en psychologues hospitaliers, dus notamment au développement des services de gérontologie ou de soins palliatifs, la crise n’autorise pas, pour l’heure, un réel développement de cette fonction. Les psychologues hospitaliers se trouvent encore en minorité dans une institution qui, pour sa survie financière, centre ses dépenses en ressources humaines sur « l’essentiel » : les médecins et les infirmiers. Il est impossible de connaître le nombre exact de postes existants, beaucoup de psychologues hospitaliers exerçant à temps partiel et la direction des hôpitaux les comptabilisant en Équivalent Temps Plein (ETP). Selon ce comptage d’une fiabilité relative, les services psychiatriques totaliseraient plus de 3 150 postes, les autres services, tout cumulé, variant de 600 à 700 postes.




- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


SCHIZOPHRENIE: DECOUVERTE DES CAUSES GENETIQUES 09/06/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In SCIENCES ET AVENIR SANTE

22 juillet 2014

Schizophrénie : découverte des causes génétiques

Un consortium de 300 généticiens a identifié 128 variations génétiques

associées au risque de développer cette maladie mentale.

Double hélice de l'ADN. (AFP)

Double hélice de l'ADN. (AFP)

Une vaste étude a permis d'identifier plus d'une centaine de variations génétiques associées au risque de développer une schizophrénie, apportant de nouvelles pistes décisives pour la compréhension des causes de cette maladie complexe et peut-être pour mieux la traiter, selon des chercheurs.

Réalisée par un consortium de 300 généticiens, issus de 35 pays différents, l'étude est publiée dans la revue scientifique Nature



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


FORMATION SUR LA SANTE MENTALE: VILLE DE LEVIS (CANADA) 26/05/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In LE JOURNAL DE LEVIS.com (Canada)

Une formation sur la santé mentale au SPVL pour pallier la hausse de cas

SPVL ( Service de Police de la Ville de Lévis - canada)
 
Publié le 22 avril 2015
 

 Confrontés à une forte croissance du nombre d'interventions liées à des cas de santé mentale, les policiers de Lévis (ndrl:Canada) ont reçu une formation qui leur permet de mieux comprendre comment agir auprès de personnes ayant des troubles de santé mentale. Un besoin qui se faisait de plus en plus sentir sur le terrain.

Par Mariane Bergeron-Courteau

En deux ans, le nombre d'appels liés à des cas de problèmes de santé mentale reçus par le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a augmenté de 37,5 %. Depuis le début de l'année 2015, le service a répondu en moyenne à 44 appels par mois concernant des cas de troubles de santé mentale. En 2014, on parlait d'environ 38 appels par mois, et en 2013, 32 appels.

Pour lire la Suite, cliquer sur la cible 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


FAUT-IL RENOMMER LA SCHIZOPHRENIE ? 18/05/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In SQS Société Québécoise de la Schizophrénie

Mai 2015

Faut-il renommer la schizophrénie ?

 Certaines personnes croient que la meilleure façon de réduire la stigmatisation associée à la schizophrénie serait de… renommer la maladie. Nous vous présenterons donc les arguments avancés par les partisans et les opposants au changement de nom sans prendre position. À vous de juger! 

 Note : Les arguments présentés ne sont qu’un résumé de la littérature sur le sujet. Ils ne représentent pas l’opinion de la Société québécoise de la schizophrénie.

 Le terme « schizophrénie » fait l’objet d’un débat depuis de nombreuses années. Certains sont convaincus qu’attribuer un autre nom à la maladie améliorerait l’image à laquelle on l’associe. D’autres croient tout simplement que cela ne changerait en rien la perception négative à l’égard de la maladie. 
 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


FOLIE: 2000 ANS, TOUJOURS RIEN COMPRIS 11/05/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In LE TEMPS (Suisse) 09 mai 2015

Folie: deux mille ans, toujours rien compris

«La Nef des fous» de Jérôme Bosch, peinte en 1490-1500. Le trouble psychique n’est pas seulement envisagé comme un mal, mais aussi comme un vecteur de significations qui inspire les artistes et fascine leur public. (Josse/Leemage)

«La Nef des fous» de Jérôme Bosch, peinte en 1490-1500. Le trouble psychique n’est pas seulement envisagé comme un mal, mais aussi comme un vecteur de significations qui inspire les artistes et fascine leur public. (Josse/Leemage)

La médecine fait des progrès, sauf pour les dérèglements graves de la psyché. C’est le constat d’Andrew Scull dans son histoire culturelle de la folie

Il y avait une idée, au moins une, sur laquelle on croyait pouvoir s’accorder: celle selon laquelle le progrès médical a rallongé notre espérance de vie en bonne santé. Sauf qu’apparemment, ce n’est pas vrai: pas pour tout le monde. Les personnes souffrant de troubles psychiques graves vivent 10 à 25 ans moins longtemps que le reste d’entre nous. Apparemment, cette situation s’aggrave à un rythme accéléré. «Sur ce plan, nous semblons être en train de régresser», note Andrew Scull.

Professeur à San Diego, sociologue des sciences, historien de la psychiatrie et de la folie, le chercheur états-unien vient de publier Madness in Civilization *, une somme retraçant les tentatives de comprendre et de soigner la maladie mentale de l’époque de l’Ancien Testament à celle du DSM-5 – la très controversée nouvelle version (datée de mai 2013) du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, dans lequel la Société américaine de psychiatrie répertorie les souffrances de l’esprit.

Pour lire la suite, cliquer sur la cible 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Loi de santé : « Une conception redynamisante de la santé mentale »- 17/04/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In Psychiatrie et Santé Mentale (site d'informations d'intérêt national, de témoignages, de réflexions et de propositions)

Loi de santé : « Une conception redynamisante de la santé mentale »- Collectif pour une psychiatrie de progrès

Le projet de loi de modernisation de notre système de santé, adopté à l’Assemblée nationale le 14 avril, et plus particulièrement son article 13, ouvrent de nouvelles perspectives pour l’organisation des soins en psychiatrie.

Que contient cet article et quelles conséquences en découlent ?

 Le Collectif pour une psychiatrie de progrès, qui a été force de propositions pendant les débats, salue « une conception redynamisante de la psychiatrie».

Le projet de Loi de santé qui vient d’être adopté par l’Assemblée nationale relève d’une double logique. D’une part elle énonce et poursuit des objectifs de santé publique, dans le champ de la prévention comme dans celui des soins. D’autre part elle accentue la logique organisationnelle de la loi HPST, en mettant en avant les territoires, les acteurs de terrain, la contractualisation, la démocratie sanitaire, la complémentarité des intervenants. Elle cible le résultat et donc l’usager, et non les structures institutionnelles, ou les corporations (pour mieux contraindre ces dernières ?). Au total elle prétend intervenir dans un grand nombre de domaines, dont notre monde de la santé n’a certainement pas encore pris la mesure.

Parmi eux, et pour répondre à une demande formulée avec insistance depuis plusieurs années, et davantage encore depuis 2009, ce projet de loi de santé traite de la psychiatrie et de la santé mentale. Si l’on met de côté la loi de 2011 sur les soins sans consentement, aucun texte législatif global ne s’était intéressé à ce domaine depuis plus de trente ans. Emanant de la mission « Laforcade » et des travaux des directions concernées du Ministère de la Santé, il aboutit selon nous à une conception redynamisante de la santé mentale dans notre pays.

pour Lire page suivante: cliquer sur la cible


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


SUR LA RECHERCHE EN PSYCHIATRIE 13/04/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In CANAL ACADEMIE (Les Académies et l'Institut de France sur Internet)

“Sur la recherche en psychiatrie”

Communication de Mme Anne Fagot-Largeault, psychiatre, professeur au Collège de France et membre de l’Académie des sciences.
Dans cette communication, prononcée en séance de l’Académie des sciences morales et politiques, Anne Fagot-Largeault a brossé une vaste fresque historique de l’essor de la psychiatrie. Elle a notamment identifié quatre étapes de « la psychiatrie sur la voie de la science ». À l’époque de Freud s’établit une tension entre deux modèles psychiatriques : le modèle objectiviste, organique qui voit dans des lésions cérébrales la cause des troubles, et le modèle fonctionnel qui voit cette même cause dans des phénomènes psychiques.
 
Après la seconde guerre mondiale, entre 1949 et 1959, la découverte inattendue des médicaments psychiatriques donne naissance à la psychiatrie biologique. Celle-ci reste cependant « minoritaire à côté de la psychiatrie humaniste, anthropologique, qui procède par études de cas en recourant au vocabulaire de la phénoménologie ».
 
Dans la seconde partie du XXe siècle se produit, selon les termes de l’oratrice, une « dérive », tout d’abord avec l’abandon du modèle asilaire, puis avec l’avènement de l’anti-psychiatrie qui voit dans la maladie une pure construction sociale.
 
Après ces excès se dessinent toutefois dans les années 1980 les prodromes d’une démarche véritablement scientifique de la psychiatrie.
 
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es725.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida10641-Sur-la-recherche-en-psychiatrie.html
Date de mise en ligne : 24 avril 2014


- Imprimer cette info

TEMOIGNAGE :SEANCES EN ART-THERAPIE au MAROC 12/04/2015

Article sélectionné par Jean-Claude

In L'Opinion.ma (Maroc)

Témoignage de séances en art-thérapie : Vécu poignant évoqué à travers la peinture

Propos recueillis par Saïd AFOULOUS
 
Ci-dessous, le témoignage d’un patient suivi en art-thérapie par Bouchra Benyazza. Celle-ci nous confie avoir réalisé un documentaire présenté à l’occasion d’une rencontre à Marrakech autour du Centre psychothérapeutique de jour récemment inauguré. L’objectif de ce documentaire, dit-elle, c’est de donner à voir l’importance de l’art-thérapie au CPU du CHU Ibn Rochd de Casablanca à travers le témoignage de deux patients. Il s’agit dans ce qui suit, du témoignage de l’un d’eux que nous avons rencontré dans l’atelier d’art-thérapie. Deux particularités de ce témoignage. D’une part il émane d’un jeune trentenaire doté d’un niveau d’instruction supérieur et souffrant de troubles mentaux. D’autre part, il offre l’exemple d’une personne consciente qui se bat pour s’en sortir coûte que coûte. Certes, le témoignage ouvre les portes sur une histoire particulière, personnelle, ce qui n’empêche pas qu’il puisse être perçu comme très représentatif du vécu de nombreuses autres personnes qui vivent, endurent une souffrance psychique lancinante. Ce qui les pousse au repliement sur soi et les contraint à cette vie vagabonde dans l’anonymat des rues de la grande ville, cachant parfois sous des guenilles des trésors de sensibilité et de compassion comme c’est le cas émouvant de ce témoignage :
 
Lire page suivante


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales