cadre   - Nous sommes le Lundi 27 Mars 2017 et il est 07:14
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  café des familles
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
café des familles
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Revue de presse sur le projet de loi "délinquance" 25 novembre 2006

In Le Monde.fr du 24/11/2006 « Peu à peu, le projet de loi"délinquance" est devenu un fourre-tout »

...Dans l'après-midi, ils avaient autorisé le gouvernement, grâce à un amendement introduit dans un autre texte, à réformer par ordonnance la loi de 1990 sur l'hospitalisation pour troubles mentaux. Dans une lettre adressée, jeudi, au président de la République, six députés socialistes font part de "la crainte légitime de confusion entre délinquance et troubles psychiatriques". "Nous tenons à vous alerter solennellement sur l'atteinte portée aux libertés publiques et au droit des malades avant que vous ne soyez saisi de cette ordonnance", écrivent les élus socialistes...

In l’Humanité.fr du 24/11/2006 « Une ordonnance, et une sévère... »
Un tour de passe-passe qui agace profondément les psychiatres. ...« C’est encore pire par ordonnance que par la voie législative !, réagit le Dr Olivier Boitard, président du Comité d’action des syndicats de la psychiatrie (CASP). Ces mesures n’auront même pas la légitimité de l’Assemblée et aucune discussion ne sera possible... »Deux mesures inquiètent particulièrement le monde médical. Le projet prévoit de faire du maire, en lieu et place du préfet, l’autorité responsable de la décision initiale d’internement lors d’une HO. Et cela sur le fondement d’un certificat médical, voire d’un simple avis médical. De même, les patients ayant vécu une HO se verront inscrits dans un fichier national pendant six ans !...

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Marche arrière sur la psychiatrie in L'Humanité 18 novembre 2006

in L'Humanité du 17 novembre 2006 Face à la fronde des syndicats, l’UMP a décidé de permettre au gouvernement de retirer les articles consacrés à la santé mentale.
Le volet santé mentale du projet de loi sur la délinquance va faire l’objet d’un tour de passe-passe législatif. Confrontée à une fronde sans précédent de l’ensemble des syndicats de la psychiatrie, qui réclament depuis des semaines la suppression des articles 18 à 24, l’UMP a volé au secours du gouvernement.
Le groupe majoritaire va autoriser le gouvernement à présenter dans sa niche parlementaire (séance dont l’ordre du jour est fixé par un groupe) du 23 novembre un projet de loi relatif « aux professions de santé » dans lequel sera introduit un amendement l’habilitant à légiférer par ordonnance sur ce volet santé mentale...
 

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Rapport sur les troubles des conduites infantiles : l'Inserm fait son autocritique in Le Figaro 18 novembre 2006

CATHERINE PETITNICOLAS.in Le Figaro

Publié le 17 novembre 2006

L'institut fait un virage à 180° sur l'appréciation de la signification des manifestations d'agressivité des bambins.

L'INSERM fait son mea culpa après le déluge de protestations suscité par la publication, l'an dernier, de l'expertise collective sur les troubles des conduites chez l'enfant et l'adolescent (nos éditions du 27 septembre dernier), qui proposait un repérage précoce de certaines manifestations d'agressivité afin de les endiguer au plus tôt. Ce volumineux rapport s'était attiré la colère de l'ensemble des professionnels de la petite enfance. Ulcérés par les recommandations des experts prévoyant une psychiatrisation précoce des bambins, et inquiets d'un avant-projet de loi du gouvernement sur la prévention de la délinquance, ils avaient lancé en février dernier une pétition, « Pas de zéro de conduite pour les enfants de trois ans », qui a recueilli plus de 190 000 signatures.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Prévention de la délinquance : les députés conduisent le gouvernement à renoncer à l’amalgame in Le Monde 11 novembre 2006

Toute une partie du projet de loi sur la prévention de la délinquance, réformant la loi de 1990 sur l'internement psychiatrique, pourrait être retirée du texte qui doit être discuté à l'Assemblée nationale à partir du 21 novembre. Le président de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, Jean-Michel Dubernard (UMP, Rhône), avait, mercredi 8 novembre, lors de l'audition des ministres devant la commission des lois, jugé "préférable" que les articles 18 à 24 soient retirés et que le gouvernement soit autorisé à procéder par ordonnance.
Jeudi 9 novembre, le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a confirmé au Monde que cette hypothèse avait de sérieuses chances d'être retenue.

Est-ce à dire que "le bébé" serait refilé au ministère de la santé, qui procèderait ainsi par ordonnances donc sans débat parlementaire ? A suivre...



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Loi de prévention de la délinquance- Syndicat National des Psychiatres Privés 8 novembre 2006

Communiqué de presse SNPP - Syndicat National des Psychiatres Privés

 En dépit de la ferme opposition, déjà maintes fois rappelée, de l’ensemble des organisations représentatives des professionnels de la psychiatrie et des usagers, le projet de loi de prévention de la délinquance n’est toujours pas remis en cause.
Comme l’ensemble des syndicats de psychiatres, le Syndicat National des Psychiatres Privés exige que soient retirées de ce projet toutes les mesures portant atteinte à la dignité des patients et au secret professionnel.
L’assimilation de la maladie mentale à la délinquance fera régresser la prise en charge des malades à ce qu’elle était sous l’ancien régime avant la naissance de la psychiatrie : éviction de la cité et enfermement en seront les piliers ; la remise en liberté sera subordonnée à un fichage et une surveillance indignes d’une démocratie.
Certes, les hospitalisations sous contraintes sont parfois nécessaires, mais il doit être fermement rappelé qu’elles constituent avant tout un soin. A ce titre, leur initiative ne peut être laissée aux maires sans aucun contrôle.
Par ailleurs, la stigmatisation de la précarité sociale comme source de la délinquance poussera ceux qui en sont frappés à une exclusion toujours plus grande, et ceci d’autant plus que le secret professionnel des travailleurs sociaux étant remis en cause, il leur sera plus difficile de s’en ouvrir à ces derniers.
S’il est vrai que le niveau de démocratie d’une société se juge à la manière dont elle traite ses malades mentaux, ce projet de prévention de la délinquance ne peut qu’interpeller l’ensemble des citoyens.


- Imprimer cette info


Handicap : sept associations se mobilisent pour la question des ressources 8 novembre 2006

 7 associations ont lancé une pétition nationale au président, au gouvernement et aux parlementaires demandant 'un véritable revenu d'existence' pour les personnes handicapées, peu avant la semaine pour l'emploi des personnes handicapées (13-19 nov)



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Congrès national de l'Unafam les 26 et 27 janvier 2007 26 et 27 janvier 2007

Le prochain Congrès national de l'Unafam se déroulera à la Cité des Sciences de la Villette (75) les 26 et 27 janvier 2007. Il aura pour thème : "Les nouvelles actions de l'Unafam". Ces actions seront développées autour de 4 domaines : la recherche, la collaboration familles/soignants, les jeunes, les MDPH.
Télécharger le programme (pdf 153k) et le le bulletin d'inscription (pdf 51k).

- Imprimer cette info

Journée Insertion Handicap 2006 CHORUM 31 octobre 2006

Le 30 novembre 2006, Chorum et ses partenaires vous convient à écouter des témoignages, des analyses et à participer au débat qui permettra l'émergence de propositions concrètes.

Journée Insertion Handicap 2006 Qui est concerné ?
Toute personne persuadée que l'intégration des personnes en situation de handicap est l'affaire de tous et voulant échanger pour faire progresser cette démarche au quotidien : personnes handicapées, élus politiques, associatifs et mutualistes, au niveau national et local, décideurs, familles, professionnels, bénévoles, milieu ordinaire…
Voir le programme



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


L'activité des COTOREP en 2005 : une augmentation liée à la création du complément de ressources 31 octobre 2006

Pour la dernière année en 2005 et avant l'installation des MDPH, les COTOREP, qui siègent dans chaque département, ont statué sur les demandes relatives à l'orientation professionnelle et à l'insertion sociale des personnes adultes handicapées. Les COTOREP ont ainsi pris 1,8 million de décisions en 2005 (+7,8 % par rapport à 2004). Le nombre de demandes s'est accru plus fortement que les années précédentes (+10,4 %), principalement en raison de la création du complément de ressources associé à l'AAH. En ce qui concerne cette allocation proprement dite, la croissance du nombre de demandes s'est au contraire infléchie. Le nombre de réponses positives aux demandes d'AAH a continué d'augmenter, mais moins rapidement qu'en 2004, et essentiellement en raison des renouvellements. Les demandes d'ACTP ont également progressé moins vite qu'en 2004, mais le nombre de décisions a augmenté plus rapidement, du fait du rattrapage intervenu en matière de délais de traitement. Concernant la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) et la carte d'invalidité, l'évolution des demandes et des accords est restée relativement stable.



- Imprimer cette info

Rapport 2006 sur la réforme des tutelles 31 octobre 2006

Avis du Conseil économique et social sur le rapport présenté par Mme Rose Boutaric au nom de la section des affaires sociales Lire le rapport



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales