cadre   - Nous sommes le Lundi 27 Mars 2017 et il est 06:58
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  café des familles
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
café des familles
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Une bonne nouvelle : retrait du volet santé mentale ! 13 février 2007

Bonne nouvelle de dernière minute:
le ministre d'État vient d'annoncer ce mardi à l'Assemblée Nationale le retrait du volet santé mentale de son projet de loi de prévention de la délinquance.

Merci à tous pour notre action en faveur de ce retrait .Nous avons donné un témoignage public de notre partenariat avec les soignants.(Jean Canneva)
- Imprimer cette info

Délinquance et troubles psychiques : Pas d’amalgame ! 12 février 2007

Vous avez confiance en votre médecin, généraliste ou psychiatre, pour vous aider à surmonter un moment douloureux ou des tensions intérieures très vives. La décision de consulter pour ces troubles n’était pas si facile !

Vous savez que la santé physique et morale est la première des sécurités, la vôtre comme celle de votre entourage. Et vous ne ressemblez en rien à un délinquant en puissance !

Le volet « santé mentale » du projet de loi de lutte contre la délinquance introduit pourtant un amalgame dangereux et stigmatisant entre troubles psychiques et criminalité. Il va fragiliser gravement le travail déjà délicat des soignants et rendre difficile le respect des garanties des libertés.

En dépit de l’opposition de tous les acteurs de la santé mentale, notre Ministre de l’Intérieur n’a entendu aucun des désaccords exprimés, y compris celui du Conseil National de l’Ordre des Médecins, qui estime que ce texte comporte « une violation grave des droits à la vie privée et à l’intimité des patients »,

Il ne comprend pas que cette confusion entre maladie et délinquance est gravement contre-productive pour la sécurité de tous, car elle risque de détourner des soins les personnes les plus fragiles ou les plus suggestibles,

Ceci est le texte de l’affichette à déposer dans les lieux de consultation publics et privés du comité de liaison des organisations d’acteurs de la psychiatrie française représentant les hôpitaux, les directeurs, les psychiatres, les infirmiers, les usagers et les familles, qui ont lancé mardi 6 février 2007 un nouvel appel au gouvernement pour le retrait des articles 18 à 24 du projet de loi de prévention de la délinquance.

Le Comité de liaison des Syndicats de psychiatres publics appelle à une
grève des psychiatres hospitaliers le mardi 13 février 2007 pour exiger le retrait des articles 18 à 24, au contenu inacceptable, de la loi « Prévention de la délinquance ».

Avec l’ensemble des acteurs de la santé mentale unanimement réunis dans l’opposition ferme à ces dispositions, les Syndicats appellent :

1°) A des demandes d’audience assorties de délégations communes le 13 février 2007 à 10H30 auprès de tous les Préfets  des Départements du territoire français,

2°) A la pose d’affichettes dans les salles d’attente des cabinets médicaux du public et du privé,

3°) Au refus de signature des certificats légaux d’hospitalisation sous contrainte. La signature sera remplacée par un tampon comportant la mention « Psychiatre des Hôpitaux opposé à la confusion maladie-délinquance »

Avec

Association Des Etablissements participant au service public de Santé Mentale (ADESM),
Association Française des Directeurs de Soins (AFDS),
Association Française de Psychiatrie (AFP)
Comité d'Action Syndicale pour la Psychiatrie (CASP)
Collège de Recherche et d’Information Multidisciplinaire en Criminologie de l’Université de Poitiers (CRIMCUP)
Comité d’Etudes des Formations Infirmières et des pratiques en Psychiatrie (CEFI-PSY)
Conférence des Présidents des Commissions Médicales d’Etablissement des Centres Hospitaliers Spécialisés,
Fédération Française de Psychiatrie (FFP)
Fédération Hospitalière de France (FHF),
Fédération Nationale des Associations d’(Ex) Patients en Psychiatrie (FNAP-Psy)
Intersyndicale de Défense de la Psychiatrie Publique (IDEPP)
Syndicat des Psychiatres Français (SPF)
Syndicat des Universitaires de Psychiatrie (SUP)

Union Nationale des Amis et FAmilles de Malades psychiques (UNAFAM)


« Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Mesdames et Messieurs les élus,
les usagers et les professionnels ne peuvent accepter la confusion entre maladie mentale et délinquance ! »

 



- Imprimer cette info

L'Unafam pour un retrait partiel du projet de loi de prévention de la délinquance 10 février 2007

Les organisations d'acteurs de la psychiatrie représentant les hôpitaux, les directeurs, les psychiatres, les infirmiers, les usagers et les familles ont lancé mardi un nouvel appel au gouvernement pour le retrait des articles 18 à 24 du projet de loi de prévention de la délinquance. Les quatre syndicats de psychiatres hospitaliers ont également annoncé le dépôt d'un préavis de grève le 13 février, jour du début de l'examen en deuxième lecture du projet de loi de prévention de la délinquance à l’Assemblée nationale.(...) "Les soins acceptés librement sont les meilleures garanties de la prévention", a renchéri Jean Canneva, président de l'Unafam, estimant que le projet de loi risquait au final de dissuader les patients de demander des soins. Les familles et les malades sont "profondément choqués" de l'assimilation du patient à un délinquant. "Les patients de psychiatrie ne sont pas des délinquants ni des prédélinquants comme le considère le projet de loi", a-t-il souligné.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


France inter consacre la journée aux maladies psychiques Le 9 Février 2007

(Ré) écouter Le téléphone sonne par Alain Bedouet --->demarrer à 6 min 30 sec

De triste mémoire, le fait divers d'une sauvagerie extrême à Pau, en janvier 2005 (deux infirmières assassinées) a bouleversé, soulevé les peurs et réveillé les fantasmes. Alors, défaillance ? Dérèglement ? Désolidarité ? Sentiment d'insécurité (peut-être et avant tout pour les malades eux-mêmes). Quel regard porte la société sur le comportement des personnes qui présentent des troubles psychiatriques? Les équipements médicaux sont-ils suffisants en moyens matériels et humains? Peut-on encore parler de crise au sein de la psychiatrie en France?

Pour répondre à toutes ces questions, France Inter propose une journée spéciale vendredi 9 février, réalisée avec la collaboration d’Hélène CARDIN et de Danielle MESSAGER, spécialistes santé de la rédaction de France Inter:



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Le XXXIX ° congrés National de l'UNAFAM à PARIS du 26 et 27 Janvier 2007

Les principaux points développés au XXXIX° Congrès National de l'UNAFAM

par



 

voir la présentation compléte


 



- Imprimer cette info

Vers une médecine mentale alternative 3 février 2007

La ville de Bordeaux est candidate pour une unité de santé mobile pour SDF
         “Il y a des phénomènes de dépression, bien sûr, mais aussi de décompensation et beaucoup de problèmes d’ordre psychosocial.” Florence Delorière, directrice adjointe des CCAS
Le plan Halte santé a été lancé par le gouvernement fin 2004. L’objectif est d’aller au-delà des quelques jours d’hospitalisation qui, jusqu’ici, sont la règle générale pour les sans-abri. L’an passé, Bordeaux a constitué un dossier, qui a été refusé, et la ville attend un nouvel arbitrage ministériel.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Prévention de la délinquance: organisation de la résistance 3 février 2007

Un collectif poursuit son «travail d'alerte» sur le projet de loi Sarkozy.
La guerre sera longue sur le front anti-Sarkozy si l'on en croit les adversaires de son projet de loi sur la prévention de la délinquance. Rassemblés dans le Collectif national unitaire de résistance à la délation (CNU), ils faisaient lundi le point sur leurs actions alors que le texte doit terminer sa navette parlementaire à l'Assemblée à partir du 13 février. «Le travail d'alerte de la population commence tout juste. C'est un projet de société, ça concerne tout le monde», a indiqué Hélène Franco, secrétaire général du Syndicat de la magistrature (SM), qui fait partie de la vingtaine d'organisations que compte le collectif.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


La mélatonine : une nouvelle piste contre la dépression 3 février 2007

Le système de sécrétion de la mélatonine, qui régule l'horloge interne de l'organisme, est la cible de nouveaux antidépresseurs.

LORS du cinquième congrès de l'encéphale, qui a réuni près de 5 000 psychiatres et psychologues, à Paris la semaine dernière, les spécialistes se sont intéressés à une nouvelle approche thérapeutique de la dépression. Elle est basée sur l'étude des conséquences des perturbations du rythme de notre horloge interne, caractéristiques de cette maladie si répandue.CATHERINE PETITNICOLAS. Le Figaro 

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Diagnostic partagé sur l'hôpital psy non-fumeurs 29 janvier 2007

 La cigarette doit-elle avoir encore droit de cité dans les services de psychiatrie ? La question fait débat parmi les praticiens, à quelques jours de l'entrée en vigueur du décret sur l'interdiction du tabac dans les hôpitaux, le 1er février. Jugeant le texte «inapplicable dans certains cas», le syndicat des psychiatres d'exercice public (Spep) a envoyé cette semaine un courrier à Xavier Bertrand. «Il était question de dérogation pour nos patients. Puis la loi est arrivée sans que l'on soit concerté, et elle est absolue pour tous les établissements de santé, regrette Eric Malapert, président du Spep. Nous demandons au ministre de la Santé de nommer une mission de l'Igas [Inspection générale des affaires sociales, ndlr] ou de parlementaires pour faire le point. En attendant, nous souhaiterions que les espaces dédiés aux fumeurs, tels qu'ils existent aujourd'hui, puissent être maintenus à titre dérogatoire.»  in Libération du 27 janvier-Sandrine CABUT

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


L'UNAFAM DEMANDE UN RENFORCEMENT DES PARTENARIATS ENTRE LES SOIGNANTS, LES ACTEURS SOCIAUX ET LES USAGERS 27 janvier 2007

in  Le 26 Janvier 2007 - (APM International) :
L'Union nationale des amis et familles de handicapés psychiques (Unafam), réunie en congrès à Paris vendredi et samedi, demande la création et le renforcement de partenariats entre les soignants, les acteurs sociaux et les usagers de la psychiatrie, a déclaré à l'APM son président, Jean Canneva.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales