cadre   - Nous sommes le Lundi 10 Avril 2017 et il est 18:06
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  formation des accompagnants familiaux
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
prochain groupe d'information des familles du 24 avril
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Révision de la loi de 90 sur les hospitalisations sous contrainte en Psychiatrie 31 mai 2007

Révision de la loi de 1990 Communiqué de Presse mai 2007, par FNAPSY - Fédération Nationale des Associations de Patients et d’(ex) Patients en Psychiatrie
Dans le cadre de la réflexion qui est menée actuellement, sous l’égide du Ministère de la Santé, sur la révision de la loi de 90 sur les hospitalisations sous contrainte en Psychiatrie, la Fnap Psy rappelle ses positions : une personne malade reste une personne, elle conserve tous ses droits fondamentaux. L’ "internement" est une privation de liberté. La privation de liberté ne peut être décidée que par une autorité judiciaire ou administrative, dans le respect des droits de l’homme et du citoyen, à l’instar de ce qui se passe dans la majorité des pays de l’Union Européenne.
Dans ce contexte, la Fnap Psy demande que tout "internement" soit accompagné d’une décision de justice au bout de 72 heures d’hospitalisation d’observation, si le libre consentement de la personne hospitalisée n’a pas été obtenu.
La Fnap Psy reste ouverte à toute discussion et participe, notamment, aux commissions de concertation, mais tient à rappeler qu’elle est contre toute préconisation de soins sous contrainte en ambulatoire, porte ouverte à toutes les dérives, dont chaque citoyen doit être protégé. La Fnap Psy espère que notre nouveau Président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy, mettra tout en œuvre pour que cette loi soit révisée, comme cela a été prévu lors du retrait des articles 18 à 24 de la loi sur la prévention de la délinquance, pour le bien et la sécurité de tous : chaque citoyen en particulier et la société civile en général.
Claude Finkelstein, Présidente


- Imprimer cette info


Nouveau gouvernement : Xavier Bertrand sera en charge des personnes handicapées 28 mai 2007

    Nommé ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité, Xavier Bertrand sera en charge de la politique du handicap.

Un sujet que le ministre connaît puisque le ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille, exercé sous le gouvernement précédent par Philippe Bas, dépendait déjà de lui alors qu’il était ministre de la Santé et des Solidarités.


- Imprimer cette info


Médicaments "procognitif" et schizophrénie 27 mai 2007

Les médicaments "procognitif" permettent à l'individu de retrouver certaines capacités cognitive comme l'attention, la compréhension, la mémoire etc... Cela concerne les activités intellectuelles liées à la pensée et à son fonctionnement.
Le laboratoire israélien BioLineRx a présenté au meeting annuel de l’ « American Psychiatric Association» les données des premiers tests sur les humains de son nouveau neuroleptique, le BL-1020.
Ce médicament serait le premier du type "antipsychotique avec augmentation du GABA".



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


"LA VOIX DE L'ENFANT AUTISTE" Coup dur pour l'association "Léa pour Sammy" 8 mai 2007

 Chers parents, chers amis,

 

Un coup dur vient d'être porté à Léa pour Samy. Notre siège a été pillé suite aux manifestations suivant les résultats de l'élection présidentielle de ce dimanche. Toute l'équipe est sous le choc à la découverte des vitres brisées, meubles fracassés, matériel informatique et vidéo volés, dossiers saccagés. Un travail de milliers d'heures, d'acharnement, de longue haleine, réduit à néant. Au-delà du coût financier catastrophique pour notre action, je rappelle au passage qu'ayant porté plainte contre l'Etat, notre association est discriminée dans l'accès aux subventions de fonctionnement par les pouvoirs publics, ces dégâts entravent nombre de nos projets.

 

Les présidentielles n'ont donné aucune place aux associations actives. Quant aux familles d'enfants handicapées que nous défendons, elles n'ont été utilisées que pour récupérer des voix. Nos enfants subissent des maltraitances sanitaires quotidiennes. Nous comptons, plus que jamais, sur la Justice, pour rétablir le droit de

ces enfants. Avec l'appui des medias et la prise de conscience du Grand Public.

 

La cause que nous défendons ne nous permet pas de baisser les bras. Nous avons besoin de votre appui, de votre soutien de votre aide pour traverser cette épreuve et continuer notre combat. Nul ne nous fera abandonner nos actions pour nos enfants. Ayant perdu de nombreux mails, n'hésitez pas à renouveler vos demandes si vous n'avez pas de réponse de votre part.

 

Merci d'avance pour votre soutien. 

Avec toute ma sympathie

 

M'Hammed SAJIDI Président Association Léa pour Samy La Voix de l'Enfant Autiste

 

51 rue Léon Frot 75011 Paris Tel : 01.47.00.47.83 Fax : 01.43.73.64.49 Portable: 06.09.85.70.22

[email protected] www.leapoursamy.com



- Imprimer cette info

Un gène déficient serait à l'origine de la schizophrénie 3 mai 2007

Agence France-Presse - Chicago (États-Unis)

Un gène déficient pourrait être lié à l'apparition de la schizophrénie et de la dépression, selon des études conduites sur des souris par une équipe de scientifiques internationaux dont les travaux sont publiés dans le journal «Neuron».

Le gène DISC1 a été identifié en 2000 dans une famille écossaise ayant un passé de maladies mentales, mais peu de choses sont encore connues sur la manière dont la mutation de ce gène peut provoquer des troubles mentaux.L'espoir est qu'en reproduisant cette déficience génétique sur les souris, celles-ci pourront être utilisées comme cobayes pour de prochains traitements.

Les chercheurs ont modifié chimiquement ce gène et l'ont réintroduit chez des souris. Le gène DISC1 a muté de façon différente selon les souris: un groupe de souris a développé des symptômes de type schizophrénie avec des déficits d'attention et des troubles de la mémoire et d'autres ont manifesté des signes de dépression.Le premier groupe a été traité avec des neuroleptiques type Haldol et Clozapine et l'autre groupe avec des anti-dépresseurs type Zyban, dans les deux cas l'état des souris modifiées génétiquement s'est amélioré.

Le Professeur David Porteous, président à l'université d'Edinburgh, a souligné que cette étude conforte les précédentes recherches selon lesquelles une relation existe entre ce gène et la schizophrénie, la dépression ainsi que les maladies maniaco-dépressives.

- Imprimer cette info


Création de la Fondation pour la recherche en psychiatrie et en santé mentale 22 avril 2007

Une Fondation pour la recherche en psychiatrie et en santé mentale vient d'être créée à l'initiative du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris, de l'Union nationale des amis et familles de malades psychiques (Unafam) et de la Fédération nationale des associations d'(ex)-patients en psychiatrie (Fnap-psy).
Présidée par Bernard Kouchner, elle soutiendra des projets de recherche pluridisciplinaires selon trois axes : la recherche fondamentale et clinique, la recherche épidémiologique et la recherche dans le champ social. Pour les initiateurs de cette Fondation, la recherche en psychiatrie souffre, en France, d'un grave déficit de financement, alors que la psychiatrie correspond à un quart des consultations des généralistes et mobilise le plus grand nombre de lits en hôpital de jour, et jusqu'à trois quarts des lits en hôpital de nuit. Pourtant, elle fait figure de parent pauvre de la recherche, les neurosciences dures monopolisant l'essentiel des financements. Tous les types de donateurs seront sollicités, des particuliers aux collectivités locales en passant par les entreprises ou les établissements publics. Pour en savoir plus : http://www.ch-sainte-anne.fr


- Imprimer cette info


Le scandale des tutelles détournées in Sud-Ouest 13 avril 2007

in SUD-OUEST – Jeudi 9 mars 2007 par Xavier Sota

Le trou, dans les comptes, avoisine 6 millions d’euros

L’Udaf des Pyrénées-Atlantiques a été placée sous contrôle judiciaire, suite à des malversations. Un cas d’école qui pose le problème du contrôle des tutelles

Du jamais vu. Depuis leur création dans la foulée du vote de la loi sur les tutelles de 1968, aucune structure d'accompagnement d'adultes protégés ne s'était retrouvée dans une telle ornière. L'Union départementale des associations familiales (Udaf) des Pyrénées-Atlantiques est un cas unique. Depuis le 22 janvier, l'organisme chargé notamment de la gestion des tutelles est placé sous la tutelle de la justice. Le tribunal de grande instance de Pau l'a mise en redressement judiciaire. L’Udaf gère 2 800 dossiers de tutelle, dont 1.700 d'adultes. Elle affiche un déficit avoisinant: 6 millions d'euros. Un véritable cas d'école, révélateur d'un système à bout de souffle. Si l'Udaf continue à assurer ses missions, ses salariés s'attendent à faire les frais d'un plan social. C'est un rapport demandé par le préfet des Pyrénées-Atlantiques qui a mis au jour des malversations à l'origine de ce naufrage comptable.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Tollé dans la communauté scientifique in lemonde.fr 13 avril 2007

En révélant, dans un dialogue avec le philosophe Michel Onfray (Philosophie Magazine, avril 2007), ses convictions sur le caractère inné de la pédophilie et des tendances suicidaires, Nicolas Sarkozy ne s'est pas contenté de faire réagir ses principaux adversaires politiques. Il s'est aussi attiré l'opprobre des biologistes, qui soulignent le caractère dangereusement réducteur de ses propos. Réactivant au passage, et ce n'est sans doute pas innocent, la vieille querelle idéologique de l'inné et de l'acquis.
"J'inclinerais, pour ma part, à penser qu'on naît pédophile, et c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie. Il y a 1200 ou 1300 jeunes qui se suicident en France chaque année, ce n'est pas parce que leurs parents s'en sont mal occupés! Mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable", disait-il dans cet entretien. "J'ai avancé ces idées pour en débattre", a-t-il plaidé par la suite. Mais pour la plupart des scientifiques, il n'y guère matière à débat.
Naître pédophile? "Un non-sens!", s'exclame le généticien Axel Kahn, directeur de l'Institut Cochin. "Je ne connais personne qui ait jamais prétendu qu'on était pédophile de père en fils. Cela ne veut pas dire que la constitution et les gènes n'interviennent pas, peut-être, d'une manière que l'on ignore encore. Mais certainement pas sous la forme d'un déterminisme créant des familles de pédophiles." Autrement dit : en aucun cas on ne peut "naître" pédophile


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Contre le nouvel eugénisme ... 11 avril 2007

La Toile se construit en partage: beaucoup d'écrits intéressants dont celui-ci, de Philippe Godin in Bellaciao.org Cela nous concerne, nous,  parents, amis de ...

Etant professeur de philosophie et travaillant sur des questions qui concernent les affinités de l’art et de la maladie, j’ai été choqué, comme beaucoup, par les récents propos du candidat de l’UMP. Aussi, je vous envoie quelques citations et arguments écrites dans la colère (et la joie) contre ce genre d’idées. (Bien cordialement Philippe Godin)
Qu’un candidat à la présidence déclare “Qu’on naît pédophile” ou “suicidaire”, que ces prédispositions relèveraient de la génétique, ce n’est pas seulement franchir “la ligne jaune”, comme le disait hier BHL, mais c’est à la lettre annoncer, ce que la formule de campagne du président de l’UMP, résume symboliquement : “tout devient possible” ! Car au delà du tout sécuritaire et de ses déclinaisons policières et brutales, il y a peut être, dans cette déclaration, une autre facette du danger Sarkozy : à savoir le risque d’une société promise à de nouvelles formes d’eugénisme !

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Appréciation des parents sur la prise en charge de leur enfant handicapé - rapport de la DREES 11 avril 2007

D'après l'enquête "Trajectoires des enfants passés en commission départementale d'éducation spéciale réalisée en 2004-2005", les parents ont une opinion globalement positive des prises en charge médicales, sociales et éducatives effectives de leur enfant en situation de handicap (80 % à 90 % de taux de satisfaction). En matière de scolarisation, les classes ordinaires sont plus appréciées par les parents que les classes en établissement médico-social. Concernant l'accueil médical, les prises en charge à l'hôpital dans les services psychiatriques sont moins appréciées que les autres. De même, les parents ont été moins satisfaits des prises en charge de leur enfant dans les établissements médico-sociaux traitant du polyhandicap et pour les jeunes avec des troubles du caractère. A travers tous les types de structures proposées, les parents se sentent plus satisfaits lorsque les professionnels les impliquent, que ce soit dans le domaine médical ou social. Cette implication doit être effective au moment de la prise en charge de leur enfant tout au long de l'accompagnement. (in Etudes et résultats, DREES 2007)  lire ce rapport  

- Imprimer cette info


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales