cadre   - Nous sommes le Mardi 11 Avril 2017 et il est 12:33
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

Le nouveau projet de loi du gouvernement : enfermement à vie et parodie de procès in www.prison.eu.org 2 janvier 2008

Début janvier, les députés doivent examiner, en première lecture, le projet de loi relatif à la rétention de sûreté et à la déclaration d’irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental. Il s’agit, d’une part, de permettre l’enfermement, après une peine de prison, et éventuellement à vie, de personnes considérées comme dangereuses et, d’autre part, de revoir la procédure judiciaire concernant les auteurs d’infractions déclarés pénalement irresponsables en raison d’un trouble mental.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Le non-lieu dans l'affaire du double meurtre de Pau souligne les carences de la psychiatrie 21 décembre 2007

Romain Dupuy relève de l'hôpital psychiatrique et non de la prison. En confirmant, vendredi 14 décembre, le non-lieu dans l'affaire du double meurtre d'une infirmière et d'une aide-soignante, la cour d'appel de Pau a réintégré l'accusé dans un statut qu'il n'aurait pas dû quitter : celui de malade, qui nécessite des soins.
Son cas, comme celui de Luminita Solcan, meurtrière en 2005 de Frère Roger, prieur de la communauté de Taizé, qui a elle aussi bénéficié d'un non-lieu vendredi 14, met en lumière les carences de la psychiatrie. Ce n'est qu'après avoir commis son crime effroyable que Romain Dupuy a été réellement pris en charge dans l'unité pour malades difficiles (UMD) de Cadillac (Gironde), où il est actuellement hospitalisé. Le secteur psychiatrique, aujourd'hui, multiplie les défauts de soin et n'est plus en mesure d'assurer sa fonction asilaire d'autrefois.
in LE MONDE | 15.12.07

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


La mise en oeuvre du droit à compensation: des besoins encore mal évalués 21 décembre 2007

La lente montée en charge de la prestation de compensation du handicap.
Créée par la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, la prestation de compensation du handicap (PCH) vise à couvrir les surcoûts de toute nature liés au handicap.
A terme, elle a vocation à remplacer l'allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) et pour frais professionnels (ACFP) financée par les départements. En effet, les personnes handicapées qui la perçoivent actuellement, peuvent en conserver le bénéfice ou opter pour la prestation de compensation. En revanche, ils ne peuvent la cumuler avec la nouvelle PCH. Contrairement à l'ACTP, la nouvelle prestation de compensation est accordée sans condition de ressources et son montant est, non plus forfaitaire, mais calculé en fonction des besoins réels du demandeur.

Les composantes de la prestation de compensation du handicap :
La prestation de compensation du handicap est composée de cinq éléments, pouvant être versés, selon les cas, en nature ou en espèce, mensuellement ou en capital :
- le premier permet la prise en charge des dépenses d'aides humaines, y compris, le cas échéant, l'indemnisation ou la rémunération d'un aidant familial ;
- le deuxième assure le financement des aides techniques, notamment la part du coût des matériels qui reste à la charge des assurés sociaux après remboursement par l'assurance maladie ;
- le troisième couvre les dépenses d'aménagement du logement et du véhicule de la personne handicapée, y compris les éventuels surcoûts résultant de son transport ;
- le quatrième finance les aides spécifiques ou exceptionnelles liées au handicap : relèvent notamment de cet élément les dépenses liées à l'achat de divers produits, tels que protections pour incontinents, sondes gastriques ou urinaires ou piles pour appareils auditifs ;
- le dernier permet l'acquisition et l'entretien d'une aide animalière, qu'il s'agisse d'un chien guide d'aveugle ou d'un chien d'assistance.



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Emplois des personnes handicapées : l'Etat doit persévérer 21 décembre 2007

Comme malheureusement c'est souvent le cas, l'Etat ne montre pas l'exemple. Ainsi, à peine 3,5% de travailleurs handicapés sont intégrés dans Fonction publique contre l'obligation légale de 6%.
 C'est pourquoi, l'Etat vient de prendre des mesures coercitives contre les administrations.
Rappelons quelques chiffres en 2006 pour apprécier le paysage :
- l'Etat employait 3,59% de personnes handicapées,
- les collectivités territoriales 3,47%
- la fonction publique hospitalière 3,57%.
in handica.fr

Projet de loi de finances rectificative pour 2007 : Le scandale d'un amendement qui exonère l'Education nationale de ses responsabilités d'employeur vis-à-vis des personnes en situation de handicap !

L'APF dénonce aujourd'hui un amendement, déposé par le gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2007, exonérant l'Education nationale de ses responsabilités d'employeur vis-à-vis des personnes en situation de handicap !

L'amendement déposé par le gouvernement prévoit la possibilité, pour le ministère de l'Education nationale, de déduire de sa contribution au fonds d'insertion des personnes handicapées pour la fonction publique (FIPHFP) les sommes qu'il consacre au financement du dispositif des auxiliaires de vie scolaire (AVS).

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Prisons : un rapport stigmatise à nouveau les pratiques de l'administration française 21 décembre 2007

in LE MONDE | 06.12.07

« Traitement inhumain et dégradant." Une nouvelle fois, le Comité de prévention de la torture (CPT) du Conseil de l'Europe stigmatise les prisons françaises. Dans son rapport, qui fait suite à des visites à l'automne 2006, le CPT s'inquiète principalement des conditions de santé, du placement à l'isolement, de la surpopulation carcérale.


Le gouvernement reconnaît des lacunes dans la prise en charge des détenus souffrant de troubles psychiatriques, tout en prenant ses distances avec le rapport très critique du Comité pour la prévention de la torture (CPT) du Conseil de l'Europe sur les lieux de détention (Le Monde du 7 décembre).

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Les médicaments de l'avenir In LE MONDE | 01.12.07 | 21 décembre 2007

Daniel Cohen, professeur de génétique et président de Pharnext, évoque les molécules qui permettront demain de soigner la plupart des maladies complexes. Selon lui, elles existent déjà.
Cancers, hypertension, dépression, maladie d'Alzheimer ou de Parkinson, schizophrénie, sclérose en plaques : saurons-nous guérir ces maladies dans vingt ans ? Avec quels types de médicaments ?

On commence à faire l'inventaire des gènes impliqués dans toutes ces affections complexes. On peut donc espérer, d'ici vingt ou trente ans, avoir mis au point une pharmacopée efficace pour les traiter. Mais ces médicaments ne seront sans doute rien d'autre... que ceux que nous connaissons déjà. Simplement, ils seront utilisés autrement. Comme la nature, on fera du neuf avec de l'ancien.In LE MONDE | 01.12.07 |

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Pourquoi problèmes de santé mentale et d'addictions vont souvent de pair? 21 décembre 2007

in PsychoMédia
Une récente recherche remet en cause la croyance selon laquelle les problèmes de santé mentale vont souvent de pair avec l'abus de drogue ou d'alcool parce que les gens chercheraient à s'auto-médicamenter.
La recherche, publiée dans la revue Behavioral Neuroscience, montre que les troubles mentaux et les problèmes d'addictions
peuvent avoir une cause neurobiologique sous-jacente commune: des changements dans le développement de l'amygdale, une région du cerveau liée à la peur, l'anxiété et d'autres émotions.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Canada: Un premier tribunal pour les accusés souffrant de problèmes psychiatriques 21 décembre 2007

Le premier tribunal de la santé mentale au Québec ouvrira en mars à la cour municipale de Montréal(...). Il traitera les dossiers des personnes souffrant en apparence de problèmes psychiatriques et accusées d'infractions à des règlements municipaux, comme l'ivresse sur la voie publique, ou de crimes généralement mineurs, comme le vol à l'étalage.
Pour l'instant à l'état de projet pilote, ce tribunal durera au moins trois ans, mais il a de bonnes chances de devenir permanent. L'initiative, prise par le ministère de la Justice, est appuyée par le ministère de la Santé. Le Barreau, l'ordre professionnel des avocats, en discute en comité. Un accusé qui acceptera de voir sa cause entendue au Tribunal de la santé mentale ne sera pas condamné. Il n'aura pas de dossier judiciaire, ne paiera pas d'amende et ne fera pas de prison. Mais il devra faire la preuve qu'il suit le traitement thérapeutique imposé par le juge.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Prix UNAFAM recherche 2007 * 2 décembre 2007

Le prix recherche Unafam 2007 sera remis lors du prochain congrès national de l'Unafam à Lyon en juin 2008. Médicaments et psychoses ; Étiologie des psychoses ; Handicap psychique et prise en charge sanitaire et sociale : tels sont les 3 thèmes retenus cette année afin de récompenser 2 chercheurs pour leurs travaux dans le champ des psychoses de l'adolescent et de l'adulte. Ces travaux devront avoir donné lieu à une soutenance de thèse de sciences après 2002 . Le montant du prix a été fixé à 4000 euros.



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Jean-Didier Vincent : l'explorateur du cerveau in lepoint.fr 2 décembre 2007

 - Propos recueillis par Elisabeth Lévy in Le Point -
Soucieux non seulement de connaître mais aussi de soulager, le neurobiologiste poursuit son étude inlassable des comportements humains en invitant ses lecteurs à un « Voyage extraordinaire au centre du cerveau » (Odile Jacob). Mais cet humaniste sait que la machinerie, aussi sophistiquée soit-elle, ne résume pas l'homme.

(...)

Fait-on assez pour soulager la souffrance mentale ? Il n'y a pas pires atteintes pour l'homme que celles qui touchent le cerveau. Dans l'arsenal des antidépresseurs, on progresse, on invente de nouvelles molécules, des régulateurs de l'humeur. Un bon psychiatre vise directement la psyché et soulage par le discours et par l'empathie, démarche à laquelle il peut associer une approche médicamenteuse. Il faut savoir choisir, adapter la dose, suivre les effets d'un traitement. Un bon médecin est un artisan. Il est rare que l'on obtienne une guérison, mais on parvient au moins à une stabilisation en redonnant la primauté à l'intégrité psychique. Même si celle-ci est blessée, on peut aider le malade à vivre avec les autres.

Répondez, professeur : la maladie mentale a-t-elle des causes physiologiques ? Oui ! Dans toutes ces grandes psychoses, qu'il s'agisse de la schizophrénie ou de la psychose maniaco-dépressive, il y a toujours un facteur génétique sous-jacent. Mais il faut élargir l'aspect génétique à l'épigenèse proche, c'est-à-dire à ce qui se passe pendant la grossesse et les premiers jours. Ces maladies n'obéissent pas à un strict déterminisme génétique mais, contrairement à ce que l'on croyait autrefois, elles ne dépendent pas du milieu familial. Il n'existe pas de profil de parents schizophrènes. Le milieu modifie seulement le style de la psychose et pas sa nature profonde. Un psychotique enfant d'enseignants n'a pas le même style de délire qu'un psychotique enfant de paysans. Mais la psychose est la même. La souffrance est la même.(...)



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales