cadre   - Nous sommes le Mardi 11 Avril 2017 et il est 16:01
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
lettre d'information n°3 nouvelle-aquitaine
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

«Le psychotique nous parle, mais c’est la société qui n’entend rien» 14 février 2008

in libération.fr par E. Favereau le 12 février 2008

Le film de Sandrine Bonnaire a suscité une kyrielle de réactions dans la psychiatrie
C’était il y a deux semaines : la sortie du très beau documentaire de Sandrine Bonnaire sur sa sœur autiste, Elle s’appelle Sabine. Et à l’occasion de cette diffusion, da ns Libération du 29 janvier, l’actrice était retournée pour la première fois dans les deux hôpitaux psychiatriques où Sabine avait été si mal hospitalisée. Depuis ? Non pas une onde de choc, mais un vrai courant d’air, salutaire et un rien réconfortant. Une kyrielle de réactions a agité le monde de la psychiatrie publique. Des réactions de soutien, de colère, d’agacement, mais toutes sonnent comme des signaux d’alarme. La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a appelé aussitôt la réalisatrice pour la rencontrer. «Ce film de Sandrine Bonnaire est important, nous a déclaré, hier, la ministre, et je partage son combat. Mais je voudrais insister que ce n’est pas seulement un problème d’argent, ni de moyens. Aujourd’hui, des efforts sont faits, et le plan santé mental avance.»

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


SYSTÈME DE SANTÉ CHERCHE INFIRMIÈRES 2 février 2008

in journal-lamarseillaise.com par Hélène Delange  A Marseille, la pénurie d’infirmiers fait rage dans les hôpitaux publics. Le problème est notamment sensible à l’hôpital psychiatrique Edouard Toulouse. Le point avec les infirmiers du syndicat Sud Santé.
Le personnel infirmier est devenu une denrée rare. Au point que nombre d’hôpitaux publics se trouvent en situation de crise et doivent faire face à la pénurie. C’est le cas du centre hospitalier Edouard Toulouse à Marseille, spécialisé en psychiatrie adulte et infanto juvénile. S’il est un secteur où le problème se fait ressentir de façon particulièrement sensible, c’est sans doute en effet celui-ci. Car l’infirmier occupe un poste fondamental dans un établissement de santé mentale.
La fonction du soin relationnel est primordiale en psychiatrie. L’humain est ainsi le premier réceptacle des angoisses du patient. Comme on dit dans la profession, « le premier contenant, la présence physique est celle qui contient », explique J-C Ozée, infirmier psychiatrique, secrétaire départemental du syndicat Sud Santé -premier syndicat de l’établissement chez le personnel soignant. D’où l’importance d’un effectif en nombre. Et c’est bien là que le bât blesse. Un constat alarmant ...

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


La psychiatrie publique oubliée. Lancé en 2005, le plan «santé mentale» est en panne 31 janvier 2008

Par E. FAVEREAU in Libération du 29 janvier 2008
La psychiatrie publique va mal. Ou plutôt ne va pas. Depuis près de vingt ans, elle tangue dans une indifférence des pouvoirs publics. On ferme des lits à tour de bras, passant de près 80 000 lits en 1989 à 40 000. Le nombre de patients suivis en psychiatrie a pourtant été multiplié dans la même période par deux. Signe d’une évidente tension, le nombre d’hospitalisations contre la volonté du patient ne fait qu’augmenter depuis vingt ans. Atteignant aujourd’hui plus d’un patient sur trois.
(...)
Félix Guattari, célèbre philosophe-psychanalyste lon gtemps directeur de la clinique de la Borde, disait à Libération, il y a seize ans : «Avec les patients, qui vivent dans des douleurs insupportables, d’abord, je crois qu’il faut être… attentionné.» Aujourd’hui, les malades ne reçoivent pas «cette attention» minimum. La psychiatrie, non plus.

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Une sœur dans un asile de douleur 31 janvier 2008

in Libération par E. FAVEREAU  mardi 29 janvier 2008

A l’occasion de la sortie de son documentaire, «Elle s’appelle Sabine», l’actrice Sandrine Bonnaire est retournée pour «Libération» sur les lieux où a été internée sa sœur, dressant un constat alarmant de la psychiatrie publique.
Sandrine Bonnaire n’est pas en colère
. Ou alors, elle le cache par délicatesse. De retour d’une visite aux deux hôpitaux psychiatriques où sa sœur, Sabine, a été internée pendant près de quatre ans, Sandrine semble se parler à elle-même : «Sabine a été endormie, enfermée, droguée, et tout cela a servi à quoi ? Pendant ces années-là, on ne comprenait pas. On nous disait que c’était nécessaire, qu’il fallait l’interner. Et nous, avec mes sœurs, on voyait Sabine décliner, décliner»…
Aujourd’hui, ce n’est pas un combat, plutôt une évidence à imposer.«A l’époque, on n’y arrivait plus avec Sabine. Il y avait eu la mort de mon frère. On se disait que l’hôpital allait pouvoir mieux faire que nous. Je n’ai rien contre les hôpitaux. Mais quand on voit comment Sabine en est ressortie…» Un désastre en effet. Le 29 décembre 2000, Sabine, sœur cadette de Sandrine, quitte l’hôpital psychiatrique des Murets pour s’installer dans un foyer de vie près d’Angoulême. Mais qu’est devenue Sabine ?


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


2008-Congrès National de l'Unafam à Lyon * Le 18 janvier 2008

Congrès National de l'Unafam à Lyon
Le congrès National de l'Unafam 2008 aura lieu les 27 et 28 juin prochain au Palais des Congrès de Lyon. Le thème en sera :

"Briser l'isolement des familles, une priorité pour l'Unafam et ses partenaires"


- Imprimer cette info

Scanner le cerveau permettrait de prédire les risques de schizophrénie et autres maladies mentales 17 janvier 2008

Une étude, publiée par le Centre de Neuropsychiatrie de l’Université de Melbourne - Victoria, Australie - affirme qu’un scan du cerveau des patients connaissant des premiers stades d’épisodes psychotiques montrerait s’il s’agit d’un événement isolé ou du début du longue période de maladie mentale, telle que la schizophrénie par exemple.
Dr Stephen Wood explique que le niveau de certaines substances chimiques – les n-acetyle aspartate - présentes dans le cerveau permet de déterminer le risque qu’a une jeune personne subissant son premier épisode psychotique d’être atteinte de schizophrénie chronique dans les années à venir. Ces substances sont présentes dans la partie frontale du cortex, partie qui contrôle les ordres de la pensée.
Les scientifiques ont ainsi comparé les scanners de cerveaux de 46 patients souffrant de problèmes psychiatriques pendant plus de deux ans. Les résultats ont montré que les personnes susceptibles de développer des maladies mentales chroniques sont celles dont le taux de substances chimiques est le moins élevé.
Les résultats de cette recherche permettraient d’améliorer le traitement des premiers stades de maladies mentales en adaptant les diagnostics, pronostiques et traitements en fonction des risques du patient de développer des maladies mentales. Les recherches se poursuivent : les scientifiques tentent à présent de déterminer quelles substances pourraient servir de complément et réduire le risque de développement de schizophrénie chronique : l’huile de poisson, le lithium
ou les vitamines, par exemple.In Citizen Journalism


- Imprimer cette info

Les franchises 'marginalisent' encore plus les handicapés 12 janvier 2008

La Fédération des Associations pour adultes et jeunes handicapés (Apajh) estime que la mise en place des franchises médicales 'va marginaliser encore un peu plus les personnes en situation de handicap', en restreignant leur accès aux soins.
La majorité des personnes handicapées, rappelle l'Apajh, touchent en effet l'AAH (allocation adulte handicapé) qui s'élève à 621,27 euros, 15 euros "de trop" pour bénéficier de la CMU (couverture maladie universelle), et donc sont soumises aux franchises.
Instaurées par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) et mises en place depuis le 1er janvier, les franchises médicales, qui laissent à la charge des patients une partie des frais médicaux, ne concernent pas les bénéficiaires de la CMU, les enfants et les femmes enceintes.
"Cette nouvelle source de financement des dépenses de santé va restreindre un peu plus l'accès aux soins des personnes en situation de handicap", affirme l'Apajh, qui rappelle que "64% des handicapés vivent en France avec des ressources inférieures au Smic, soit moins de 1.000 euros par mois".


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Franchises médicales 12 janvier 2008

Une franchise sur les médicaments, les transports sanitaires et les actes paramédicaux (50 centimes d’euros par boite de médicament et par acte paramédical, 2 euros par transport sanitaire) se met en place au 1er janvier 2008
in service-public.fr  Assurance maladie : dossier (27/12/07)

- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Revalorisation des allocations 12 janvier 2008

Le montant mensuel de la garantie de ressources pour les personnes handicapées est fixé à 807,41 euros à compter du 1er janvier 2008.

 

MONTANT DE L’ALLOCATION POUR ADULTE HANDICAPE : 628,10€ au 1er janvier 2008 (revalorisation: 1,1 %)

- Imprimer cette info


Merk achète une recette genevoise contre la schizophrénie 4 janvier 2008

in letemps.ch
BIOTECHNOLOGIES. Le groupe américain signe un deuxième contrat avec Addex pour développer un médicament novateur. La PME touchera 455 millions de dollars s'il arrive sur le marché. (...)
Depuis sa création en 2002, Addex mise sur un principe novateur de contrôle de l'activité enzymatique - dit «modulation allostérique» - pour développer une nouvelle génération de médicaments réduisant les effets secondaires. Ce qui est un argument particulièrement important pour la schizophrénie qui touche 1% de la population mondiale. Chaque année, 60000 nouveaux cas sont diagnostiqués aux Etats-Unis.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

10 précédentes  10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71) (72) (73) (74) (75) (76) (77) (78) (79) (80)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales