cadre   - Nous sommes le Dimanche 17 Novembre 2019 et il est 12:00
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Limousin -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Services
  La recherche
  Insertion et Travail
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 87
  la lettre de la présidente août 2019
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
adapt'sport
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d
    Insertion Professionnelle

Region Languedoc-Roussillon. Unafam du Gard EQUAL

|| Les Assises Régionales des 9 et 10 juin 2008 ||




Region Languedoc-Roussillon. Unafam du Gard EQUAL Les Assises Régionales des 9 et 10 juin 2008

Origine de l'article : section unafam30 - Courriel : infos@unafam30.org

 

 

 

ASSISES  REGIONALES  9 et 10 JUIN

  au  PONT DU GARD

 

 

Cliquer ici pour voir et/ou imprimer le programme et le bulletin d'inscription

 


 

 

 

 

Les Premières Assises Régionales du Handicap Psychique

en

LANGUEDOC ROUSSILLON

 

 

activité… travail… emploi… comprendre et prendre en compte

 les choix de vie des hommes et des femmes en souffrance psychique

 

9 et 10 Juin 2008

au Pont du Gard

 

 

 

Organisation 

 

La tête de liste du programme Equal

UNion des Amis et FAmilles des Malades et handicapés psychiques du Gard

et

Les membres du partenariat de développement

Centre Inter institutionnel de Bilan de Compétences d’Alès

Institut Régional de Formation d’Adultes  Sud,

Collectif des Association du Bassin Alésien

Association pour L’Emploi des Personnes Handicapées

 Centre Aide par le Travail des Gardons

Contact

UNAFAM du Gard

Roselyne BESSAC

Centre Pablo Neruda

30900 NIMES

Tél 06 25 32 09 74

roselyne.bessac@wanadoo.fr

 

 

 

Sommaire

1- Le contexte        page 2

2- Les objectifs      page 3

3- Les assises       page 4

4- L’UNAFAM          page 10

 

 

 

 

 

 


 

INSERTION PROFESSIONNELLE

ET

HANDICAP PSYCHIQUE

EQUAL N° 2004_LGR_42994

 

Finalité du projet

-Lutter contre les discriminations qui sont faites aux personnes en souffrance psychique par l’environnement communautaire.

-Définir les contours d’une nouvelle forme de dialogue social entre les malades psychiques et leur environnement dans la cité.

 

Un Partenariat De Développement pour conduire l’expérimentation de 2005 à 2008

La tête de liste : UNAFAM du Gard

Les partenaires :

-          CIBC d’Alès

-          IRFA SUD

-          CAT des Gardons

-          CABA

-          ALEPH

 

Un Accord de Coopération Transnationale

Avec deux partenaires Neerlandais DEMARRAGE et SPOOR11

Et un partenaire Lituanien GIP, tous les trois travaillant sur des problématiques similaires.

 

Des soutiens financiers locaux et européens :

-          La ville d’Alès

-          Le Conseil Général du Gard

-          La Région LR

-          L’AGEFIPH

-          L’Etat

Et

-          le Fonds Social Européen

enfin

le bénévolat des membres de l’UNAFAM

et le soutien de la Fondation de France

 

 

 

1- le contexte des assises

 

Le programme EQUAL N°2004_LGR_42994 porté par la section gardoise de l’UNAFAM a permis de développer pendant 3 ans, avec les partenaires nationaux et européens, des méthodes de travail auprès des personnes handicapées psychiques. A ce jour, les résultats ne sont pas encore complètement finalisés. Nous avons cependant repéré

 

 

 

 

 

 

1-              L’impérieuse nécessité pour les professionnels de l’accompagnement social et professionnel de se constituer d’autres repères de travail.

La loi de 2005 reconnaît le handicap psychique, cependant la particularité de ce handicap est que dans de nombreux cas la personne ne se considère pas comme une malade et encore moins comme étant en situation de handicap.

Les travailleurs sociaux de secteur et les services médico sociaux d’accueil des personnes handicapées doivent trouver de nouvelles approches du travail social.

L’expérience du CABA, les formations menées par IRFA SUD auprès des professionnels chargés de l’accompagnement des personnes allocataires du RMI, le partenariat technique de la MLI d’Alès avec le CIBC sur l’accompagnement des jeunes et les conclusions de Sybil sont en ce sens démonstratives.

 

2-              La capacité des hommes et des femmes en situation de handicap psychique d’expliquer leurs troubles et leurs impacts.

C’est à partir de ce crédit fait à la personne malade que le professionnel qui accompagne la personne, va lui permettre d’être véritablement acteur de la définition de son projet de vie et d’accompagnement.

La création des GEM, la recherche action conduite par le CIBC, l’atelier d’écriture de l’APP et le travail du CAT vont dans ce sens.

 

3-   Un écart significatif entre les termes de la loi et son application au niveau des mesures d’accompagnement vers l’emploi en milieu ordinaire.

Malgré le renforcement des mesures d’incitations et de sanctions, les dispositifs d’appuis spécifiques doivent être renforcés et accessibles à toutes les personnes handicapées psychiques.

Les observations de Sybil sont nettes.

Les  outils  méthodologiques  produits

 

A partir des différentes activités réalisées par les partenaires des outils ont été élaborés :

 

1- Démarche pédagogique pour des actions de sensibilisation des professionnels de l’insertion

 IRFA SUD

 

2- Préconisations pour l’accueil et la prise en compte des personnes en souffrance psychique lors d’une demande d’accompagnement professionnel  

CIBC

 

3- Sybil : appui spécifique aux demandes d’orientation en milieu ordinaire

ALEPH

 

4- Méthodologie pour une participation active des usagers au sein d’une structure de travail protégé.                                                                                                 

CAT des Gardons

 

5- Repères à usage des professionnels du handicap de la question de la « non formulation » de la demande.                                                                                               

CABA 

 

6- Méthodologie pour la création de groupes d’entraide mutuelle des usagers de la psychiatrie.                                                                                                          

UNAFAM

 

et une production transnationale :

« Repères pour l’accompagnement des personnes handicapées psychiques à usage des professionnels »

 

2- les objectifs

 

 

1-      Créer le premier évènement de ce type en Région Languedoc Roussillon dans le but que la question des hommes et des femmes en souffrance psychique soit portée dans l’espace public à la fois par des professionnels, des institutions, des élus, des familles, mais aussi et surtout par les usagers.

 

2-      Permettre aux usagers de la psychiatrie, une prise de parole publique.

 

3-      Diffuser les expériences et les supports méthodologiques de formation, de préconisations en matière d’accompagnement à l’orientation et à l’accès au travail en milieu ordinaire et/ou protégé.

 

4-      Enrichir ces expériences par des apports experts extérieurs et des expériences venues d’ailleurs.

 

5-      Impliquer les têtes de réseaux MLI, ANPE et les co financeurs Conseil Général du Gard, les services (santé, handicap et formation) du Conseil Régional, l’AGEFIPH, des représentants des collectivités locales et des services sanitaires…dans la préparation de ces assises.

 

 

 

 

 

 

3- les assises

 

Premières données techniques

Lieu : Le Pont du Gard

 

Dates : 9 et 10 juin 2008

 

Durée : 1,5  jour

 

Public visé :   

Professionnels de l’accompagnement à l’emploi du milieu ordinaire et protégé.

Professionnels de la formation et de l’insertion sociale et professionnelle.

Professionnels du secteur psychiatrique : psychiatre, soignants et assistant(e)s social(e)s.

Professionnels du secteur du handicap.

Médecins du travail

Usagers de la psychiatrie

Représentants des différentes institutions locales, départementales et régionales(

Familles de malades et handicapés psychiques

 

Zone géographique

Les départements de la Région Languedoc Roussillon et les départements du Vaucluse et des Bouches du Rhône

 

Nombre de personnes attendues : environ 200

 

 

modalites de diffusion

 

La préparation des Assises débute lors du séminaire de clôture du transnational en Novembre 2007

 

Un comité de pilotage se réunira fin janvier pour compléter et valider le programme avec les principaux financeurs et acteurs du programme et des assises.

 

Le document programme sera diffusé sur la région LR et les départements du Vaucluse et des Bouches du Rhône par courrier sur l’ensemble des publics visés.

 

Un numéro de Tan Gram présentant les interventions et intervenants sera édité et donné aux participants.

 

Les actes des assises seront diffusés sur le site Internet de l’Unafam.

 

 

Contenu

 

Le fil rouge de ces deux jours est la participation active des usagers aux décisions qui les concernent

 

Nous attendons encore les noms de certains intervenants, ceux cités dans ce document ont donné leur accord.

 

 

 

PROGRAMME DETAILLE

 

 

animateur : Guillaume ROULLAND journaliste à France Bleue Gard Lozère

 

 

1ère demi-journée      

Introduction à la problématique générale et aux thèmes des ateliers.

 

 

9h       Accueil

 

9h15    Allocution de Monsieur Dominique BELLION, préfet du Gard

 

            Présentation des travaux par Roselyne BESSAC, présidente de l’UNAFAM 30

 

9h 45   Travail et Handicap psychique : quels enjeux pour la personne.

Dr Clément BONNET psychiatre des hôpitaux dans l’Association de santé mentale du 13ème arrondissement de Paris, psychanalyste.

Temps de débat

 

10h30  L’emploi en milieu ordinaire est possible

Professeur Marc CORBIERE - Université de Sherbrooke – département de réadaptation LONGUEIL (Québec) CANADA

Temps de débat

 

11h15  La vie associative, soutien à l’insertion socioprofessionnelle : l’expérience des Groupes d’Entraide Mutuelle.

Pénélope CODELLO GUIJARO, Université de Marne La Vallée - Dominique SINNER cabinet ACP (Accompagner au Changement Professionnel)

Temps de débat        

 

 

Repas à l’ombre des platanes sur le site du Pont du Gard

 

 

2ème demi-journée :

 

Trois ateliers pour mesurer que « la personne Handicapée Psychique au travail : c’est possible, à condition de… »

 

Les ateliers sont construits de façon similaire et chacun d’eux constitue un mini colloque avec

-          la présentation des expériences locales menées dans Equal

-          la présentation d’expériences venant d’autres régions de France

-          la participation de 2 témoins usagers

-          la participation de 2 témoins professionnels

-          les commentaires d’experts

 

 

 

 

 

-          Accès et maintien dans l’emploi

 

La demande des malades psychiques concernant le travail est grande, en particulier pour les plus jeunes d’entre eux (diplômés ou non).

Leur motivation pour le milieu ordinaire se heurte à la dure réalité du marché du travail et à l’insuffisance d’outils, de supports et de moyens pour sensibiliser et rassurer les employeurs et les équipes de travail.

Le milieu protégé « généraliste » est peu attractif pour les malades dans la mesure où ils répugnent souvent à être en situation de travail à côté de personnes présentant  une déficience intellectuelle. Par ailleurs le personnel n’a pas toujours les compétences requises pour un accompagnement adapté. Les ESAT spécialisés existent et fonctionnent, mais sont très peu nombreux.

 

Comment identifier et mettre en valeur les qualités, les compétences des personnes malades psychiques ?

Sur quelles valeurs positives s’appuyer pour réduire la peur et motiver les employeurs ?

Quel type d’appui, quels outils sont nécessaires pour accompagner la personne et les équipes de travail au sein de l’entreprise ?

En quoi l’ESAT peut-il être « un modèle, une locomotive » vis-à-vis des employeurs et des usagers pour affirmer …les malades psychiques peuvent avoir accès au travail…

Le travail génère de la fatigue et du stress… Comment gérer la vie quotidienne en dehors du travail ? en foyer de vie ? en famille ? en appartement ? quelle place et quel rôle des associations d’usagers dans ce temps de « l’après travail »

 

 

Intervenants

 

Pierre Yves RENAUD : CAT des Gardons,

 

Michel MAURY : directeur de l’ALEPH 30 : l’accompagnement vers le milieu ordinaire avec les services CA P EMPLOI, SAMETH et l’appui spécifique SYBIL

 

Joël COSTE : directeur de COTRA qui gère entre autres un ESAT spécialisé pour personnes handicapés psychiques à Fontenay le Fleury (78) 

 

Jean Claude GRECO : ISATIS spécialisé dans l’intégration des personnes en souffrance psychique

 

Dr Clément BONNET et plusieurs témoins usagers et employeurs

 

Témoins :

      au moins 2 usagers ;un sur l’aspect du travail l’autre sur l’aspect du soutien au travail expl GEM

      2 professionnels du milieu de l’entreprise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-          Handicap psy et Insertion sociale et professionnelle : la question des professionnels

 

Dans de nombreux cas, le bénéfice des soins permet de réduire de manière significative les symptômes de la pathologie. Mais la question de l’insertion dans la vie sociale et en particulier l’insertion professionnelle reste entière.

Les professionnels de l’environnement social et/ou de l’emploi sont particulièrement démunis pour accompagner ce public. Qu’ils s’agissent des assistantes sociales de secteur, des personnels d’accueil des CCAS, des référents du RMI, des encadrants de chantier d’insertion, des agents de l’ANPE, des personnels des Missions Locales Insertion Jeunes et même des personnels Cap Emploi ou des Services d’accompagnement à la Vie Sociale généraliste, …. très souvent les relations qui s’installent sont difficiles et donc  peu aidantes pour la personne. Les représentations liées à la folie, l’isolement des professionnels, la non connaissance de la pathologie génératrice de peurs,  renforcent encore ce processus d’exclusion des personnes.

 

De quels repères disposent les acteurs du soin et de l’insertion par rapport à cette problématique ?

Comment favoriser l’interconnaissance, la mise en relation, le qui fait quoi dans le suivi et l’accompagnement?

Comment les professionnels peuvent-ils permettre à la personne de se repérer dans « l’univers des intervenants » ?

Quelle signification des mots « référents », « réseau », .. ?

On dit souvent « la personne doit être au centre » du dispositif … au centre ou à côté ? Eviter à la personne le sentiment d’enfermement …n’est ce pas une manière de lui signifier qu’on lui reconnaît son libre arbitre ?

 

 

Intervenants

 

Marie ALKEMA :IRFA SUD ; qui a animé la formation des accompagnants du RMI,

 

Pascal MOUCHANAT directeur du CABA : la formation et le soutien des professionnels de l’accompagnement à l’insertion sociale

 

David CHAPELLE ;psychologue au  CIBC Alès La recherche Action : Les malades et leurs compétences  - préconisations à l’usage des professionnels

 

Pauline SASSARD chargée de mission santé à l’UNA : recommandations à l’usage des professionnels de l’accompagnement à domicile

 

Médecins psychiatres et plusieurs témoins professionnels

 

Témoins :

      Usagers participants à un chantier par ex , du GEM et du SAVA

      Professionnels assistantes sociales (RESEDA) et agent ANPE

      Un encadrant du CAT

      Un professionnel de la MLI

 

 

 

 

 

 

-          Quelles démarches accompagnement pour l’intégration au travail

 

L’accès au travail est encore très limité pour les personnes en situation de handicap psychique.

Quelques établissements du milieu protégé se sont spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées psychiques, d’autres plus généralistes se sont ouverts à ce public, mais ne disposent pas toujours de l’encadrement adapté.

Très peu de personnes intègrent le milieu ordinaire que ce soit au sein des entreprises ou au sein des administrations.

L’usage veut …se soigner et après (sous entendu quand tout ira bien) l’emploi… suivent alors de longues périodes d’inactivité de non projet dont la personne a des difficultés à revenir.

 

Comment pour les soignants déterminer le bon moment pour trouver des relais qui vont aider la personne à se projeter dans un avenir professionnel ?

Quelles démarches initier pour que la personne fasse le deuil de ce qu’elle avait prévue avant la maladie pour élaborer un projet où elle se sente bien ?

A quel  moment établir une demande de RQTH ?

 

Mettre en valeur les compétences acquises dans la lutte pour apprivoiser la maladie ne peut il pas permettre une forme d’assurance ?

Quelles démarches de promotion auprès des employeurs potentiels et des équipes de travail ?

Quels moyens et services sont à développer pour faciliter ce passage de l’état de prise de conscience de la malade vers celui du vivre avec la maladie?

 

 

Intervenants

 

Jean Alain BADOZ : responsable de l’APP IRFA SUD à Bagnols sur Cèze : l’atelier d’écriture ; un premier pas dans le milieu ordinaire en vue de l’élaboration du projet de vie

 

Martine JAUVERT : CIBC le partenariat avec la MLI,

 

Caroline MERMOZ responsable du service SYBIL appui spécifique à l’insertion en milieu ordinaire

 

Jacob BENAROSCH, centre de pré orientation spécialisé Alexandre DUMAS (94) Gentilly

 

Yann BOULON  coordonnateur du Réseau GALAXIE : réseau national d’organismes chargés de l’insertion professionnelle

 

Médecins psychiatres et plusieurs témoins usagers

 

Témoins :

      usagers suivis et accompagnés,

      professionnels de l'accompagnement

 

 

3ème demi-journée :

 

Les savoir faire, le partenariat et les politiques publiques

 

 

9 h       Eléments à retenir des travaux des ateliers Marc CORBIERE et David CHAPELLE

Les savoir faire et supports techniques mis à disposition par les partenaires d’EQUAL

 

-Table ronde : :« Les plus values du partenariat » 

Passer du statut d’opérateur à celui de co producteur. Pour quelles plus values ? … produire du savoir … créer de nouvelles compétences professionnelles… fabriquer du sens … Comment ? à quelles conditions ?

Etre partenaire d’un projet c’est élaborer, construire, évaluer les activités mises en œuvre pour atteindre l’objectif fixé.

Etre en réseau c’est activer à un moment ou à un autre une compétence que l’on sait présente dans le réseau.

 

Après 3 ans de pratique active, les acteurs du programme Equal nous ferons partager leur vision du partenariat.

 

Réponses aux questions de la salle.

 

- Les perspectives en matière de politiques publiques sur les questions évoquées dans les assises avec les représentants des différentes institutions.

 

Avec :

Les représentants des différentes directions de l’Etat concernées par la problématique,

            M. REY Directeur Régional du Travail ou M.CHAMPENOIS Directeur départemental

            Mme Rose Lison VIGNAL directrice de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Gard

            M. DELHEURE Directeur départemental des Affaires Sanitaires et Sociales

M. DUJARDIN délégué régional de l’AGEFIPH

Mme Pascale GILBERT de la Caisse Nationale pour la Solidarité et l’Autonomie*

 Les élus des collectivités territoriales et en particulier

            M. le Président du Conseil Général ou son représentant

            M. Jean Paul BORE Vice Président du Conseil Régional

            Un député

 

Conclusions

 

 

____________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

4- L’unafam

 

L’ Union Nationale des Amis et FAmilles des Malades et handicapés psychiques est une association loi 1901 créée en 1963 à l’initiative de quelques familles touchées par la maladie de l’un de leur proche. Elles furent soutenues par quelques médecins psychiatres.

L’objet de l’association est le soutien, l’entraide et la formation des familles ainsi que la défense des intérêts des malades.

Elle est reconnue d’utilité publique et agréée par la DGAS comme association représentative des usagers.

 

Dans chaque département une section et un regroupement de ces sections au niveau régional.

 

 

L’UNAFAM du Gard l’association compte 150 familles à jour de cotisation et comprend une file active de 500 familles.

Elle porte ce projet des Premières Assises Régionale du Handicap Psychique

L’association ne fonctionne qu’avec des bénévoles (environ 20 personnes) et fait appel a des prestataires extérieurs pour assurer certains travaux (animation de groupes de paroles, études, …)

 

Quatre axes de travail :

- Accueil et information des familles ;

3 permanences d’accueil et d’écoute : Nîmes, Alès et Bagnols sur Cèze

Réunions d’information thématiques :tutelles, MDPH, ..

Groupes de paroles avec des professionnels

Publication d’un bulletin trimestriel et de guides d’info

Site internet www.unafam30.org

 

- Lutte contre la discrimination avec un travail d’information en direction des professionnels susceptibles être en relation avec les malades ; police gendarmerie, contrôleur SNCF, gardiens d’immeubles, etc…

 

- Représentation institutionnelle auprès des instances sanitaires et du handicap

 

- Actions au bénéfice des malades :

            Etude des besoins en matière d’insertion psychosociale en 2004/2005

            Préparation, Dépôt et agrément du dossier Equal en 2005

            Création de l’association de parrainage EPIPHYTE en 2006

Création de 3 groupes d’Entraide Mutuelle en 2006 et 2007

            Réflexion autour du logement avec les partenaires La clède sur Alès et Habitat et Humanisme sur Nîmes en 2007.

            Projet de création d’un SAMSAH psychique sur Alès avec le CABA et les services de psychiatrie

 

Les membres du bureau

 

Présidente : Roselyne BESSAC

Vice président :Jean Pierre DAGAULT et Claudette MAURINES

Secrétaire : Henriette GIET

Trésorier : Pierre PICHON

Correspondante à Bagnols sur Cèze : Françoise VERON

Correspondante à Alès : Simone GACON

 

 

L’UNAFAM en languedoc roussillon

La délégation UNAFAM en Languedoc Roussillon est composée des représentants des 5 sections départementales

 

Les modalités de travail

Structure jeune, le choix a été fait jusqu’à ce jour d’un fonctionnement collectif.

 

Les différentes représentations institutionnelles sont réparties en fonction des intérêts et des disponibilités des responsables.

Commission de Concertation en Santé Mentale ARH DRASS:

            Roselyne  BESSAC (30) ou Marie Odile GOBILLARD (66)

Observatoire Régional du Handicap

            Roselyne BESSAC (30) ou Pierre PICHON (30)

Suivi Recherche à l’INSERM

            Marie Odile GOBILLARD (66) ou Pierre PICHON (30)

 

Trois journées d’échanges sont organisées tout au long de l’année successivement par un département.

 

Les sites internet sont animés par Jacques DREYER-DUFER (11), Marie DUPRE (30), Elsa (34), jacqueline (66)

 

 

 


 

Les responsables du collectif

 

 

 

Roselyne BESSAC                Gard              

 

Daniel MAURINES                Lozère

 

Marie Odile GOBILLARD      Pyrénées Orientales  M

 

Alain FRAISSE                      Aude

 

Roland MARQUET                Hérault

 

 

Le siège national organise 2 regroupements des délégués régionaux et départementaux ainsi que des réunions thématiques lorsque l’actualité l’exige.

 

 

 

----------------------------------------------

 

  


Affichage de la mise en page prévue pour impression affichage prévu pour imprimer cette page

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Haute Vienne 87 - Région Limousin
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales